Rallye de Suède

Le rallye de Suède (Midnattssolsrallyt estival jusqu’en 1965, devenu KAK Rallyt durant la deuxième moitié des années 1960) est une course automobile hivernale qui se tient dans les Comtés de Värmland et de Dalarna au début du mois de février.

La première édition s’est déroulée en 1950 avec un départ et une arrivée distincts. Dix-sept ans plus tard, les deux sont regroupés à Karlstad, avec un départ depuis l’hippodrome local. L’épreuve figure au calendrier du championnat du monde des rallyes depuis 1973 (Jean-Luc Thérier alors troisième), et a été annulée deux fois : en 1974 à cause de la crise pétrolière et en 1990 le temps étant jugé trop doux. De 1980 à 1984 elle est inscrite tant en WRC qu’au championnat d’Europe.

Le principal parc d’assistance se trouve à Hagfors, qui est plus proche des spéciales que Karlstad. La compétition s’étale sur trois jours durant 22 spéciales. Il s’agit du seul rallye du championnat disputé spécifiquement sur neige. En 2011 le Rallye de Suède intègre une nouveauté : le passage de la frontière suédo-norvégienne lors d’une spéciale de la première étape.

Cette compétition est la chasse gardée des pilotes scandinaves ou finlandais, les Français Sébastien Loeb et Sébastien Ogier et le Belge Thierry Neuville étant les seuls pilotes non nordiques à s’être imposés sur les routes suédoises, en 2004, 2013, 2015, 2016 et 2018.

En 2015, Thierry Neuville effectue un bond de 44 mètres dans la Colin’s Crest, sur le secteur le plus populaire de l’épreuve (E.S. 14, lors du premier passage de Vargåsen).

En 2018, la Suède compte 38 victoires et la Finlande 21 sur cette épreuve; sur les 22 dernières éditions, les finlandais se sont imposés à 15 reprises.

Commentaires fermés sur Rallye de Suède