Rallye Bandama

Le Rallye Côte d’Ivoire Bandama RCIB est une compétition automobile organisée en Côte d’Ivoire depuis 1969, créée par Jean-Claude Bertrand qui prend pour modèle l’East African Rally, réputé comme le plus difficile des rallyes africains. Il fut incorporé au Championnat du monde des rallyes de 1978 à 1992.

e départ est donné à Abidjan pour une première épreuve, d’une dizaine de kilomètres, sur le circuit de la Djibi. Cette « spéciale » sert à déterminer l’ordre de départ de la première des quatre boucles qui se disputent autour de Yamoussoukro. Après 4 000 km, puis 5 000 km dès 1974, l’arrivée est jugée à Abidjan. Les quatre cinquièmes de l’épreuve se disputent sur des pistes de terre battue.

Jean-Claude Bertrand a toujours vivement apprécié les rallyes automobiles durs, hors des sentiers battus. Considéré au début comme un dangereux original, Bertrand a malgré tout persévéré et il en a été récompensé : cette épreuve exotique ne tarde pas, petit à petit, à attirer les pilotes les plus importants.

En 1972, le Rallye du Bandama (du nom d’un grand fleuve de la Côte d’Ivoire) a montré qu’il était possible qu’aucun engagé dans une épreuve automobile ne rejoigne l’arrivée. Le Rallye du Bandama obtint sa dimension internationale cette année-là, sur un parcours de quelque 4 000 km à couvrir pratiquement en « non-stop » à 100 km/h de moyenne, le rallye avait dû être arrêté à Daloa, dans le centre-ouest de la Côte d’Ivoire. La seule voiture encore digne de ce nom était la Peugeot 504 de Tony Fall et Gérard Flocon, mais son retard sur l’horaire imparti était tel qu’elle fut mise hors course.

Entre 1973 et 1977, le match France-Japon (Peugeot, Datsun et Mitsubishi) fut sans merci. Les voitures japonaises enregistrèrent malgré tout des succès : Datsun en 1973 grâce à Hermann-Schuller, et Mitsubishi en 1977 avec Andrew Cowan-Johnstone Syer sur Colt Lancer.

Dès 1978, le Rallye du Bandama intègre le circuit du championnat du monde. Il devient le troisième rallye africain comptant pour le Championnat du monde. En 1979, il prit le nom, plus simplement, de Rallye Côte d’Ivoire.

En 1989, Adolphe Choteau monte sur le podium de l’épreuve alors âgé de 62 ans, dans le cadre du WRC.

Commentaires fermés sur Rallye Bandama