Bernard Consten

Bernard Consten est un pilote de rallye automobile français, né le  à Courbevoie et mort le  au Cannet

Fils d’un concessionnaire Renault, il débute très tôt en rallye en 1956 avant de devenir pilote officiel pour différentes marques, dont Alfa Romeo pour laquelle il est devenu le premier champion de France des rallyes (nouvelle formule) en 1967, après avoir déjà été trois fois champion de France, en catégorie Tourisme.

Son cousin germain et principal copilote, Jean Hébert, était ingénieur et journaliste à l’Auto-Journal. Ensemble ils choisissaient alors leurs véhicules en fonction des courses, des résultats des saisons précédentes, et des règlements (à indices correcteurs ou non). Tous deux gagnent 18 des 20 courses auxquelles ils participent en 1958.

Consten a gagné cinq fois le Tour de France automobile en catégorie Tourisme, d’abord sur Alfa Romeo en 1958, puis sur Jaguar de 1960 à 1963.

En mars 1968, il est élu président de la FFSA, succédant à Claude Bourillot. Dès lors, sa présence en rallye n’est plus qu’occasionnelle. L’année suivante, il remet sur pied le Tour de France automobile, son épreuve fétiche, dont il reste l’organisateur jusqu’en 1980.

Dans les années 1970, il participe à quelques rallyes africains, et démontre n’avoir rien perdu de son talent ni de son intelligence de la course en remportant notamment le rallye du Bandama 1975 sur Peugeot 504, devant son coéquipier Timo Makinen, et en terminant second du Rallye du Maroc WRC en 1975 avec Gérard Flocon sur Peugeot 504 (déjà classé troisième en 1971, avec Stanislas Motte sur Citroën DS 21, alors en Coupe Internationale des Marques).

Bernard Consten a également participé à quelques courses sur circuit. Il compte notamment six participations aux 24 Heures du Mans entre 1957 et 1962.

Commentaires fermés sur Bernard Consten